Installation

Moto

Introduction

Merci d'avoir décidé d'acheter un kit de durites de freins HEL Performance pour votre moto. Parce que vous prenez la performance de votre moto au sérieux - nous ne fournissons que des produits de haute performance. Merci de prendre quelques minutes pour lire l'information suivante concernant l'adaptation du produit. Si vous avez besoin de plus d'assistance ou conseil, merci de nous contacter.

Nos durites de freins sont fabriquées à partir de raccords de première qualité en inox estampés directement sur une durite étirée, écrouie en inox tressé et revêtue de fluoropolymère. Ceci élimine la sensation de "mollesse" souvent ressentie avec des durites en caoutchouc dans des conditions de freinage extrêmes - au moment où vous avez le plus besoin de leur performance. L'extérieur en inox résiste parfaitement à la corrosion et à l'abrasion. Nos raccords estampés offrent une finition aérodynamique et un raccordement sûr. Merci de vérifier le kit avant de l'installer pour être sûr de savoir comment remplacer les durites d'origine par le nouveau kit. La durite arrière comporte deux étiquettes jaunes.

Enlevez soigneusement les durites de freins existantes de la moto. Evitez de salir la peinture avec le liquide de frein. Enlevez toutes les anciennes rondelles et videz le circuit de liquide de frein. Vérifiez que toutes les surfaces d'étanchéité sont propres et en bon état. Montez le kit de durites de freins HEL en utilisant les nouvelles rondelles en cuivre fournies. Comparez le pas des nouveaux boulons banjo fournis avec votre kit avec ceux à remplacer sur votre moto. Ceci est particulièrement important pour les motos Suzuki : quelques modèles utilisent des boulons banjo au pas de M10x1.00mm et non de M10x1.25mm.

Installation

Des propriétaires de moto et des mécaniciens expérimentés vous diront que purger les freins est simple. Ce n’est pas faux, mais cette opération vous laisse une marge d’erreur importante. Lire ce guide ne va pas vous transformer en expert du jour au lendemain. Même si nous nous sommes efforcés d’être le plus précis possible et de rendre ce guide facile à lire, nous ne pouvons pas vous communiquer les compétences, l’expérience et le bon sens requis. Si, après avoir lu cette page vous vous sentez tout de même prêt à purger le système de freinage d'une moto, nous ne serons pas responsables des conséquences éventuelles. Vous êtes responsable de vos propres actions et cette information vous est fournie à titre d'information sur la purge de frein uniquement.

Même s'il est possible de purger des systèmes de freins de moto tout seul, il est fortement recommandé et beaucoup plus simple de le faire à deux. Vous aurez besoin de liquide de frein propre et neuf que vous aurez laissé reposer toute une nuit - ne pas secouer la bouteille avant de commencer, il ne faut pas qu'il y ait des bulles d'air dans le liquide. Vous aurez également besoin d'un flexible en plastique qui s'engage facilement sur le mamelon de la vis purge, ainsi que d'un bocal en verre transparent pour que vous puissiez voir s'il y a des bulles d'air dans le liquide purgé du système.

Il est recommandé de recouvrir la zone autour du maître-cylindre et les vis de purge pour éviter de déverser du produit par inadvertance. La zone autour du maître-cylindre et les vis de purge doit être aussi propre que possible pour éviter que la saleté n'entre dans le système. Commencez par déposer les anciennes durites. Ensuite, fixez le flexible en plastique sur une des vis de purge, ouvrez-la un peu et pompez. Cela vous permet de vidanger la plupart de l'ancien liquide avant de démonter les anciennes durites. Il est courant que les vis de purge soient grippées sur les étriers : les mamelons en acier doux et les étriers en alliage vont naturellement subir une corrosion électrolytique et le salage des routes en hiver ne fait qu'augmenter cet effet. Par conséquent, si vous voulez, vous pourrez profiter de cette occasion pour remplacer les vis de purge en acier par des éléments en inox.

En supposant que vous ayez réussi à démonter les vis de purge. Assurez-vous que le réservoir de liquide de frein soit plein de liquide, puis remettez le couvercle pour empêcher le liquide de gicler quand vous commencez à purger.

Remplissage du système

Si vous avez un système à double disque, purgez un étrier à la fois. Installez le flexible sur la vis de purge et plongez l’autre extrémité dans le bocal en verre propre. Versez un peu de liquide de frein propre dans le bocal et gardez l’extrémité du flexible immergé sous la surface pour empêcher l'air d'entrer dans le système. Ensuite, ouvrez la vis de purge et actionnez lentement dans les deux sens le levier de frein pour donner suffisamment de temps au maître-cylindre d'aspirer le liquide neuf depuis le réservoir. Observez bien le réservoir du maître-cylindre pour être sûr que le niveau de liquide ne passe pas en-dessous du trait indiquant le niveau minimum. Sinon, vous allez aspirer de l'air dans le système. Il est possible que du liquide soit aspiré dans le système depuis le bocal, et que vous voyiez son niveau baisser - ceci est normal, toutefois, assurez-vous que l'extrémité du flexible reste en permanence immergée dans le liquide. Normalement vous n'aurez pas besoin d'actionner le levier de frein à de trop nombreuses reprises pour remplir le système. Fermez la vis de purge quand vous aurez terminé.

Purge du système

Ouvrez lentement la vis de purge (normalement un demi-tour suffit), et en même temps actionnez lentement et doucement le levier de frein (ou la pédale). Tenez le levier sans relâcher, et vous verrez des bulles d'air ou du liquide éjectés dans le bocal. La couleur du liquide usagé peut aller de blanc cassé jusqu'à brun ou noir. L’éjection de liquide et/ou de bulles d'air dure environ une seconde ou deux. Ensuite, fermez la vis et relâchez le levier de frein.

Vérifiez le niveau de liquide dans le réservoir et rajoutez si nécessaire. Répétez cette opération jusqu'à ce qu'aucune bulle d'air ne sorte, et jusqu'à ce que le liquide qui s’écoule soit clair. Veillez à ce que le maître-cylindre soit toujours rempli jusqu'au repère de niveau haut.

Si vous avez un système à double disque, répétez ce processus avec l'autre étrier (il est préférable de commencer par celui qui est le plus loin du maître-cylindre). Si tout s'est bien passé, vous devriez maintenant avoir un système de freinage qui vous procure une bonne sensation, le levier n'a pas beaucoup de course et une forte résistance l'empêche d'aller plus loin.

Si vous sentez un mouvement lent ou "mou" du levier, c'est une indication qu'il y a toujours de l'air dans le système. Il est possible que vous n'ayez pas réussi à purger tout l'air du système, il faut donc recommencer la procédure de purge. Vérifiez si toutes les pièces sont bien étanches et fixées avec le couple correct, puis vérifiez si le système ne se met pas en verrouillage hydraulique total quand le frein est serré à fond, pas de fuites, etc.

Vérification finale

Revérifiez le système visuellement avant d'effectuer le test (attention : il s'agit du test avant la conduite effective !) Ensuite, avancez lentement juste de quelques mètres, appuyez sur les freins, et ramenez la moto dans l'atelier pour vérifier qu'il n'y a pas de fuite de liquide du système, que tout a été fait correctement et que les freins fonctionnent bien. N'utilisez pas votre moto avant d'être sûr que vous avez purgé correctement les freins. Si vous avez le moindre doute, faites-le faire par un revendeur professionnel local. Vérifiez que tous les raccords sont solidement fixés sur chaque durite. Vérifiez que chaque durite est libre et que le kit a été installé sans qu'aucune ne soit vrillée ou torsadée. Vérifiez que le mouvement de la suspension n'est pas entravé et que le blocage de la direction n'est pas affecté, et que les durites ne sont pas tendues ou coincées. Resserrez les vis banjo.

Spécifications de couple des vis banjo

Min Max
Ft/lbs 14 24
Nm 20 33
Kgfm 2.0 3.3

Dépannage

Conseils

Il y a des étriers qui n'ont pas leur vis de purge tout en haut. Ce qui veut dire qu'il reste une petite poche d'air au-dessus de la vis qui est difficile à évacuer (l'air monte toujours jusqu'au point le plus haut d'un système), ce qui rend le système "spongieux". Vous pouvez éviter cela en démontant l'étrier et en l'orientant lors de la purge afin que la vis soit au point le plus haut. Lorsque vous procédez ainsi, n'oubliez pas de placer une pièce d'écartement entre les plaquettes pour éviter que les pistons ne sortent et pour faciliter la remise en place de l'étrier.

Un problème similaire peut être rencontré sur certaines motos de course qui ont des guidons très inclinés (la durite de frein est courbée au-dessus du maître-cylindre et une petite poche d'air peut se former à cet endroit). Là encore, vous pouvez soit modifier la disposition des composants pour faire la purge, soit injecter du liquide de frein lentement et avec précautions par la vis de purge de l'étrier au moyen d’une seringue en faisant bien attention à ce que le liquide de frein ne déborde pas du réservoir. Une autre méthode pour résoudre le problème consiste à monter une vis banjo doté d'une vis de purge sur le maître-cylindre et de purger d'abord celui-ci, avant de passer au reste du système.

Si vous n'arrivez pas à venir à bout de la "spongiosité" du système, même si vous avez purgé le système dans les règles de l'art, il est possible que vous ayez un problème de purge qui demande une intervention d'un revendeur professionnel local. Le maître-cylindre est alimenté à partir du réservoir à travers un tout petit trou, or ce trou est souvent bouché. C'est la raison pour laquelle la propreté est tellement importante quand vous purgez les freins. Si vous ne pouvez pas purger vos freins vous-mêmes, n'hésitez pas à prendre contact avec un distributeur professionnel local et laissez-le effectuer la purge. Ne cédez pas à la tentation d'utiliser un gadget de type "purgeur anti-retour" si vous n'en avez pas absolument besoin. Ces produits permettent à la vis de rester ouverte parce qu'ils sont dotés d'une valve anti-retour pour empêcher l'air de retourner dans le système. Mais comme la vis de purge a une extrémité filetée qui se visse dans l'étrier - de l'air peut être aspiré dans le système par ce chemin si la vis n'est pas correctement vissée dans la partie taraudée de l'étrier. Même s’il s'agit d'une petite quantité d'air, mieux vaut l’éviter si nous voulons purger totalement l'air.

Quand vous avez réussi à purger vos freins, vérifiez que les deux vis de purge sont fermement serrées, que tous les vis banjo sont bien serrés conformément aux couples spécifiés (voir ci-dessus) et remplissez le réservoir du maître-cylindre de liquide de frein neuf jusqu'au repère du niveau haut. La plupart des réservoirs standard ont une limite max. et min. indiquée sur le réservoir. Ne remplissez pas excessivement le réservoir, car cela risquerait de provoquer le verrouillage hydraulique du système, empêchant les pistons des étriers de se rétracter complètement, ce qui peut causer un blocage des freins.